Citation du moment : "Tous ceux qui veulent protéger une société démocratique, ouverte, doivent absolument exprimer leurs opinions avec confiance, avec joie, et avec humour. Et l’art permet précisément d’explorer et d’expérimenter ces modes d’approches de la réalité, à la fois critiques et procurant du plaisir. Je pense qu’une des choses les plus formidables de l’art, c’est qu’il tente de se débattre avec la complexité de notre expérience, sans essayer de l’éliminer ou de la réduire." Ralph Rudolph

Il y a toujours des sous pour détruire une ZAD !

Le 8 avril, la ZAD de la Dune à Brétignolles-sur-Mer en Vendée a été expulsée, en plein confinement. Pratique pour éviter que des soutiens ne viennent pour défendre la zone.

Les zadistes n’ont pas perdu en détermination, comme le montre la fin de leur communiqué : “Puisque nous refusons la construction de ce port infâme et élitiste ainsi que tous les projets industriels, puisque nous refusons le coup d’état pandémique qui suivra la crise du coronavirus, puisque nous refusons le monde qu’ils veulent nous imprimer à coups de matraques, notre détermination ne sera jamais entamée par quelques cabanes brûlées. Nous continuerons a nous battre partout et toujours contre leur capitalisme imbécile, fantasmatique et violent.”

Ni oubli, ni pardon et soutien aux zadistes.
ZAD Partout.

Les images vidéos sont tirés du super documentaire "ZAD de la Dune, pour nos enfants" de la chaine "Piraterie à roulettes" que nous vous recomandons vivement.

Licence creative commons BY-SA

Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions

Licence creative commons BY-SA

Le titulaire des droits autorise toute utilisation de l’œuvre originale (y compris à des fins commerciales) ainsi que la création d’œuvres dérivées, à condition qu’elles soient distribuées sous une licence identique à celle qui régit l’œuvre originale.

1 réflexion sur “Il y a toujours des sous pour détruire une ZAD !”

  1. Ping : Ceci est notre message - Rempart

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.