Monsieur Raffieau construit le port

En cette période de fête de fin d’année l’ambiance est aux belles histoires, malheureusement le bon sens semble plus proche de la fiction que de la réalité…

Monsieur Raffieau vivait proche du littoral. Il aimait beaucoup faire du bateau mais il n’y avait pas de port. Les beaux jours, Monsieur Raffieau mettait à l’eau son dériveur. Une fois passé les rochers de la Mouine et de la Grand’ roche, il parcourait des miles. Au grès des bords tirés et de la houle, il admirait la cote de lumière tantôt proche, tantôt lointaine, tantôt saluant le phare des barges tantôt s’approchant de la roche de Pilours.

Monsieur Raffieau était heureux mais ce qu’il aurait aimé par dessus tout c’est un port pour pouvoir naviguer sur un plus gros bateau et emmener avec lui sa famille. “J’aimerai tant un port à Bretignolles sur mer” dit Monsieur Raffieau à sa femme. “Va voir le maire, c’est un homme dynamique, il pourra certainement en faire construire un” répondit la femme de Monsieur Raffieau. Monsieur Raffieau se hâta d’aller au village. Quand il trouva le maire, il dit : “je veux un port à Bretignolles pour pouvoir naviguer avec toute ma famille”. Le maire ne réfléchit pas longtemps et dit : “Vous n’aurez pas un port mais une marina ! Nous devons maintenant organiser une enquête publique”.

L’enquête publique fut organisée. De nombreuses personnes comme Monsieur Raffieau purent donner leur avis. Un port à Bretignolles sur mer est un plus non négligeable, qui développera l’économie locale inscrivaient-elles dans leurs observations. D’autres personnes ne furent pas de cet avis et pensèrent que ce n’étaient pas possible de construire un port ici, que cela coûterait trop cher et que cela détruirait la nature et la plage. La commission d’enquête donna un avis défavorable à la construction d’un port à Bretignolles sur mer.

Monsieur Raffieau s’enferma dans son garage. “Retourne voir le maire”, dit la femme de monsieur Raffieau. “Demande lui de trouver un autre moyen de construire un port”.

Monsieur Raffieau n’eut pas longtemps à attendre. Le maire dit : “j’en fait mon affaire, je connais le nouveau préfet il aime l’expansion économique. Tout est donc possible”. Le maire alla rencontrer le nouveau préfet. Après discussion le préfet dit :”vous avez raison ce projet est d’utilité publique, vous pouvez commencer les travaux”.

Les bulldozers arrasèrent la dune. De nombreuses personnes s’en émurent et furent nombreuses à manifester leur désapprobation sur le lieu des travaux. Certaines d’entre elles s’assirent devant les engins et parvinrent à bloquer le chantier.

Monsieur Raffieau retourna voir le maire. “Aidez moi à avoir un port pour que je puisse faire naviguer mes petits enfants !” suplia Monsieur Raffieau. Le maire répondit : “ce n’est plus de ma compétence, allez voir le préfet c’est lui qui pourra vous aider.”

Le préfet réfléchit longuement et dit : “rentrez chez vous Monsieur Raffieau. Procurez vous le bateau que vous souhaitez, placez-le sur une remorque, attachez-le bien. Attrapez le bras de la remorque de vos deux mains, regardez la mer et fermez les yeux. Une fois tout cela accompli, vous ferez la danse de la construction du port”, dit le préfet. “Vous mettrez votre pied gauche juste derrière votre pied droit. Puis vous mettrez votre pied droit juste derrière votre pied gauche. Il faudra refaire cela pendant plusieurs heures. Quand vous ouvrirez les yeux, vous verrez qu’un port s’est construit.” “C’est une danse étrange”, dit Monsieur Raffieau, “mais si cela fait construire un port, je vais le faire tout de suite”.

Monsieur Raffieau rentra chez lui. Il se procura le bateau qu’il souhaitait, il le plaça sur une remorque, il l’attacha bien. Il attrapa le bras de la remorque de ses deux mains. Il regarda la mer et ferma les yeux. Avec précaution, il commença à déplacer ses deux pieds comme le voulait la danse. Il mit son pied gauche juste derrière son pied droit. Puis il mit son pied droit juste derrière son pied gauche. Les voisins virent Monsieur Raffieau qui reculait à travers champs avec son bateau. C’était un spectacle étrange qu’ils regardaient étonnés. Au bout de plusieurs heures, Monsieur Raffieau ouvrit les yeux. “Bravo” cria Monsieur Raffieau, “ma danse à réussi ! Le port s’est construit !”

Monsieur Raffieau défit son bateau de sa remorque et l’amarra à un anneau du port. Il vécut le reste de sa vie heureux de pouvoir emmener naviguer sa femme, ses enfants et petits enfants au bord du littoral vendéen, leur montrer de la mer la belle cote de lumière. Et revenir au port de saint Gilles-croix-de-vie chaque fois avec la joie au cœur car il savait qu’il avait fait construire le port.
Rag's

La fable : "Monsieur Raffieau construit le port" est inspirée de Ming Lo déplace la montagne de Arnold Lobel (1982).

Licence creative commons BY-SA

Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions

Licence creative commons BY-SA

Le titulaire des droits autorise toute utilisation de l’œuvre originale (y compris à des fins commerciales) ainsi que la création d’œuvres dérivées, à condition qu’elles soient distribuées sous une licence identique à celle qui régit l’œuvre originale.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.