Viens mon fils

Nos enfants ont aussi droit au bonheur et aux plaisirs simples que nous offre la nature

Viens t’asseoir à côté de moi et regarde la mer, 

Tu vois les gens qui se battent pour elle, 

Tu sais ils y ont des souvenirs, 

D’ici ou d’ailleurs. 

Ils ont cette odeur, leurs  souvenirs d’enfance

Ces chants sur la plage, 

Ces mêmes serviettes mouillées, 

Ces grands parents t’interdisant de te baigner parce que tu viens de manger 

Faut en trouver des jeux pour passer le temps 

Remarque c’est marrant d’embêter ton grand père qui fait la sieste 

À coup sûr il va râler, mais ta grand-mère va bien rigoler 

Et puis quand tu auras bien grandi, tu y viendras avec pleins d’amis

Sans tes parents, tu trouveras cela plus marrant et finalement un jour tu rêveras d’y emmener ta fiancée et comme moi tes enfants

Et puis, un jour c’est fièrement que tu apprendras à nager à tes petits enfants 

Tu vois la vie, c’est cela fiston, la transmission 

Des instants de bonheur, des odeurs, des souvenirs,

Viens plus près de moi, tu les entends les bruits des vagues, les rires des enfants qui s’éclaboussent

Devant “un port d’attraction”, jamais tu n’auras la même émotion 

Alors prends ma main, on va les rejoindre à la Zad, on va se battre à côté de ces courageux, qui ont compris qu’il vaut mieux entendre le bruit des vagues,  danser sur la plage, 

La nature n’appartient à personne, ces hommes-là défendent la plage que l’on te vole 

Mais viens avec moi, on ne va rien lâcher, car là ce que le Maire te promet c’est beaucoup de Mazout et de déchets 

Plus de soirée on l’on danse 

Fini l’odeur des algues et le goût du soleil sur nos peaux  

Juste des odeurs d’essence,”un port mort,” et nos doigts qui ne se croiseront plus face à la mer 

Moi, je veux continuer à t’en construire des souvenirs où on se jette dans les vagues 

Je veux que tu respires encore l’odeur de l’iode et du plancton, pas un air impropre à tes poumons

Allez écoute, il y a du bruit  à la Zad, ça bouge pour ton avenir, on les rejoint, on va te faire “des beaux demains”.

Pierre

Des enfants des écoles de Saint-Gilles Crois de vie, ont rédigé quelques phrases pour donner leurs sentiments sur la ZAD après s'être rendu sur place, mais sous la pression de la bande à Chabot c'est resté lettre morte, j'ai eu l'occasion d'en voir quelques-unes c'est vraiment dommage !

Licence creative commons BY-SA

Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions

Licence creative commons BY-SA

Le titulaire des droits autorise toute utilisation de l’œuvre originale (y compris à des fins commerciales) ainsi que la création d’œuvres dérivées, à condition qu’elles soient distribuées sous une licence identique à celle qui régit l’œuvre originale.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.